ECRITURE

***

« Conter l’irrationnel reste la manière la plus saine que je connaisse d’exprimer l’univers dans lequel je vis. »

Stephen King, Note sur Le Molosse surgi du Soleil, p. 250, in Minuit 4, Ed. Albin Michel, 1990.


Cliquez sur les vignettes pour accéder aux documents.


BESTIALES

Nouvelles

Ca y est. Tu peux me croire. Elles arrivent. A toi.

Bestiales.

Un long bras blanc sort des fourrés. Un pâle serpent, émergeant des ténêbres avec une infinie lenteur. Une main tendue vers la cabane. Du genre fermement tendue. Vers la fenêtre.

Vers lui.

Quatre hommes, perdus, confrontés à la féminité ancestrale, celle des furies et de Méduse, celle qu’on ne voit pas dans les magazines. Sauvage, cruelle, dévorante.

Quatre prédatrices du corps et de l’esprit, lancées dans l’obscurité des songes nocturnes.

Un homme s’installe au coeur d’une zone isolée en montagne pour s’isoler et s’enivrer. Mais c’est sans compter la créature féminine qui hante les alentours, et la harcèle peu à peu.

Une arachnide espiègle et lidineuse fait vaciller les meilleures résolutions d’un jeune père en proie à un farouche désir de liberté.

Une mystérieuse autostoppeuse vorace envoûte un groupe de piliers de bar immatures au fin fond d’un marais isolé.

Une orpheline en détresse, menacée par un collègue inquiétant, appelle à l’aide un jeune ouvrier de chantier au travers de leurs rêves communs.


DOLCE FOLIA

Nouvelles

P’pa.

Ça résonne tout autour. Personne ne dit rien, personne ne fait rien. Quelques-uns le regardent, mais pas tous.
La plupart fixent le trou. Philippe s’agenouille au bord, les deux mains fermement calées sur l’angle droit dessiné par une pelleteuse. Un court instant, j’ai peur qu’il saute, sous l’effet d’une crise de démence passagère. Mais non, il ne saute pas. Il se contente de se pencher un peu, comme hésitant.

-Je t’aime, P’pa.
Il retient sa voix. Ses cheveux en bataille soulignent les contours durs de ses pommettes, et accentuent l’expression marquée de son visage. Une expression familière, celle d’une peur véritable. Une terreur nue.

C(H)RONOS

-Papa est mort, bon Dieu. Il est même pas revenu, ce con.

CONNEXION

-Je veux que vous la tuiez, que vous la filmiez pendant qu’elle meurt, et que vous donniez ensuite le film.

DANS SES YEUX

-Si tu avais comme je t’aime. Petite salope.

LE DISTRIBUTEUR DE COCA-COLA

Oh oui. Ca doit être absolument horrible d’être un distributeur de Coca-Cola.

MADEMOISELLE SOLITUDE

C’est une fille. C’est la fille. Tu l’aimes, bon dieu, Mademoiselle Solitude.

TU ES MATIERE

Groupe d’hommes déjà constitué cherche une femme.

UN CONTE DE NOEL

Aucune valeur, ça me débecte. Les gens n’ont plus foi en rien, c’est dingue.


SOLEIL NOIR

Scénario

Charles s’ennuie dans sa vie, doutant de ses relations avec sa copine, ses amis…

Peu à peu, il se met à rechercher des expériences plus motivantes, essentiellement sexuelles. Un soir que ses pulsions l’ont placé dans une situation périlleuse, il est secouru par un homme, Jacob. Ce dernier va l’introduire dans son propre monde, entièrement axé sur la quête du plaisir malsain. Si malsain que Charles, choqué, décide finalement de se retourner contre son mentor. Mais cette machine-arrière ne pourra se faire sans quelques complications.

Soleil Noir est un scénario.


Share